Haiti – Workshop on climate change adaptation and Disaster Risk Reduction

Article which appeared on 4th April in the “Nouvelliste” newspaper in Haiti – written by Jean Pharès Jérôme

Haïti prépare sa participation à la conférence Rio+20

Haïti:Un atelier régional (Sud – Grand’Anse) sur l’adaptation au changement climatique et la réduction des risques et désastres s’est tenu à Jérémie (Décadé) les 30 et 31 mars 2012. Des dizaines de participants venus des deux départements, dont le sénateur Maxime Roumer, des maires, des membres d’organisations écologiques et des étudiants y ont pris part.

Organisé par Actalliance – un regroupement d’ONG chrétiennes – et la fondation nouvelle Grand’Anse (FNGA), le forum visait, entre autres, à renforcer la compréhension commune des composantes du changement climatique et la réduction des risques de catastrophe ainsi que leurs connexions dans le contexte haïtien. Les participants devaient aussi identifier les défis communs auxquels les deux départements sont confrontés et qui empêchent la mise en application des mesures d’adaptation au changement climatique et de réduction des risques et de désastres.

Cet atelier de deux jours a été l’occasion pour les panélistes d’exposer les problèmes environnementaux auxquels font face les deux départements frappés, au cours des dernières années, par des cyclones récurrents et des inondations. Le déboisement, les constructions anarchiques, les mauvaises pratiques agricoles figurent parmi les problèmes soulevés par les intervenants. La région est aussi traversée par des failles sismiques.

« Le Projet d’Urgence de Gestion des risques et désastres (PUGRD) dans les 12 communes du département ; le projet de la DINEPA pour l’Alimentation en eau potable de la population de Pestel et des kiosques de distribution dans 15 localités ; la réponse au choléra par la DSGA et ses partenaires ; les projets de cash for work du PAM » sont quelques-uns des projets de mitigation de risque dans le département de la Grand’Anse, cités par Sylvera Guillaume, responsable de la protection civile dans la zone. Il n’y existe pas cependant d’activités liées à l’adaptation au changement climatique.

Pour le département du Sud, les projets identifiés par Renel Jean du bureau de la Protection civile sont : le projet de relèvement immédiat du PNUD avec des activités antiérosives et aménagement de berges des rivières ; le projet d’alerte précoce ; le projet de drainage de la ville des Cayes ainsi que le projet de la DINEPA pour l’Alimentation en eau potable de la population avec des mesures d’accompagnement.

A côté des exposés sur le thème de l’atelier, les participants ont eu à faire, à l’issue des discussions en groupe, des propositions en vue de résoudre les problèmes identifiés et de s’adapter au changement climatique. « Les participants ont porté beaucoup d’intérêt aux discussions », s’est réjoui Jean Max Milien, le coordonnateur du forum Actalliance Haïti CC/RRD, annonçant que d’autres ateliers sur le même thème vont se tenir dans d’autres régions du pays.

Le maire de Chambellan, Chevalier Vidal, a, pour sa part, salué la tenue de cet atelier de deux jours dans le département de la Grand’Anse. « C’est important de réfléchir sur les stratégies à adopter pour faire face au changement climatique », a-t-il déclaré, dénonçant la coupe anarchique des arbres comme le principal problème environnemental pour le département de la Grand’Anse. Abondant dans le même sens, le maire de Moron, Jorel Georges, pense que cet atelier de deux jours va ouvrir les yeux des autorités et des organisations de la société civile sur la nécessité de protéger l’environnement. D’après lui, la région Sud/Grand’Anse subit déjà les conséquences du changement climatique. Les inondations récurrentes et le phénomène des fourmis folles qui ravagent les plantations des paysans dans les communes de Moron/Chambellan en sont la preuve.

Les résultats des ateliers régionaux, a indiqué Jean Max Milien, vont aboutir à l’élaboration d’un cahier des charges éloquent autour du changement climatique et de la réduction des risques et des désastres. Ledit document sera remis aux autorités haïtiennes dans le cadre de la participation d’Haïti au forum mondial sur le développement durable, Rio +20, qui se tiendra en juin prochain au Brésil. Cette conférence fera suite à la Conférence internationale de Rio sur l’environnement et le développement, tenue en 1992 dans la même ville.

Jean Pharès Jérôme

[The workshop was supported by the LWF last week (30-31 March 2012) in Grand Anse in cooperation with FNGA and the ACT Alliance Climate Change/DRR Working Group.

The next step is a national workshop on April 24, organized by ACT Alliance Climate Change/DRR Working Group in cooperation with the Haitian Ministry of Environment, on the theme ‘Haitian Civil Society and Rio+20’.]

Advertisements
This entry was posted in Climate Change, Development, Emergencies. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s